grève

– L’observation de la Grèce et de l’Espagne montre que les mêmes techniques sont appliquées aux deux pays pour faire taire les contestations du peuple à qui l’on démantèle les salaires, le système de santé, les retraites et à qui l’on augmente le coût de la nourriture. La répression policière prend des tournures sanglantes. Les médias ne relayent rien, préfèrent mettre l’accent sur la division : en Grèce c’est le néo-nazisme pour diviser et faire peur. En Espagne actuellement c’est le débat Catalogne / Reste de l’Espagne qui reprend le débat. Diviser, divertir, détourner l’attention.
Read more